Barouf
Centre Culturel Eclaté
Un constat : la baisse de l'engagement bénévole

Il existe une dynamique et un intérêt sur le secteur du fait de la reconduction des projets d’année en année par le biais de “Colégram“ et de “Cinévillage “.

Cependant, un constat est fait : l’engagement bénévole, s’il continue a fonctionner dans les activités, finit par s’user dans la structure du FRGS. Ce désengagement peut mettre en difficulté l’ensemble des actions.

Quelques causes ont été évoquées : la coordination, la vie de la structure, moins passionnant, moins mobilisateur. De plus l’animation inter-communale est moins évidente qu’à l’échelle communale. Le milieu associatif évolue dans une société de plus en plus individualiste, le sens de l’engagement n’est pas valorisé.

Une réflexion s’est engagée en 2008-2009 sur la mise en place de rencontres et débats citoyens.

Plusieurs rencontres ont eu lieu entre acteurs

Elles ont permis d’identifier des questions essentielles et méthodologiques sur la mise en place d’une formation citoyenne, entre autres avec les responsables des Universités rurales de l’Autunois Morvan et du Clunisois :

  • Que peuvent apporter ces rencontres à chacun ?
  • Comment travailler à partir de problèmatiques de terrain largement partagées ?

Toute la difficulté étant de trouver les accroches qui mobiliseront les acteurs, élus et habitants du territoire.

Création d'un comité de pilotage

Au final l’idée de créer un comité de pilotage en 2009 pour approfondir ces questions a été proposé afin que des actions concrètes de formations citoyennes puissent voir le jour en Brionnais sur l’Année 2009-2010.

Mise en place d'une première soirée débat :

Conférence-débat autour du thème : « La place des chemins dans l’espace rural »

Vendredi 20 Novembre à 20h30 - salle des fête de Semur en Brionnais

"Mieux connaître notre territoire"

Connaître son pays pour l ’exprimer et le développer :

Les Foyers Ruraux sont des associations d’Education Populaire qui oeuvrent pour l’animation locale et le développement du territoire rural. Aujourd’hui, les Foyers Ruraux du Charolais Brionnais ont la volonté de s’inscrire dans une démarche proche de celle des Universités Rurales, basée sur un principe d’Education Populaire, par la mise en place de conférences-débats liées à l’espace rural. Ils souhaitent ainsi créer des espaces de rencontres et d’échanges entre les différents acteurs du territoire. L’objectif est de permettre à chacun de mieux connaître son territoire pour avoir les moyens d’agir ensemble sur son milieu de vie.

Les Universités rurales rassemblent des hommes et des femmes concernés par le devenir de leur territoire et engagés dans un projet de société pour le monde rural.

« La place des chemins dans l’espace rural »

Le Brionnais, terre de culture et d'histoire, offre, à travers ses pâtures, un grand nombre de sentiers. Nous sommes nombreux à les utiliser, à pied, en véhicule, ...

  • Mais quelle place ont-ils dans notre espace rural ?
  • Quels intérêts pour notre territoire ?
  • Comment cet espace est-il géré ?

Pour vous aider à mieux connaître et comprendre votre territoire, les Foyers Ruraux du Charolais Brionnais vous proposent une soirée d'échanges autour de cette thématique. Ainsi, différents intervenants vous feront part de leurs connaissances et expériences à ce sujet.

Les intervenants :
  • Michel AIMO, président de l’association « Les attelages du Brionnais » qui propose des balades en calèche sur les chemins du Brionnais, témoignera de son expérience dans le domaine.
  • Anthony MORLET, technicien cynégétique à la Fédération Départementale des Chasseurs de Saône et Loire, apportera des informations sur le rôle de la fédération dans la gestion et l’aménagement de l’espace rural.
  • Franck RICHARD, conseiller en aménagement rural au sein du service Gestion de l’Espace et de l’Environnement de la Chambre d’Agriculture de Saône et Loire.
  • Pierre TETARD, directeur de l’association des maires de Saône et Loire, abordera les problématiques souvent rencontrées par les maires dans la gestion des chemins sur leur commune.

La soirée sera animée par Claude BRETTE, docteur en sciences de l’Éducation et militant du mouvement des Universités Rurales.

Les échanges seront enregistrés par Radio Cactus

Vendredi 14 octobre à 20h30, salle des fêtes de Melay

Les Foyers Ruraux du Charolais Brionnais ont le plaisir de vous inviter à cette soirée d’échanges et de débats pour s’interroger sur :

  1. Le regroupement des habitations
  2. La réduction des surfaces constructibles
  3. La gestion des réseaux (énergie, communication, voirie)
  4. La préservation des espaces agricoles et naturels
  5. La diversification de l’économie dans le territoire rural
 Les intervenants
  1. Denis LEPICIER, ingénieur d’étude à AGROSUP, qui a participé à l’étude de l’INRA (Institut National de Recherche en Agronomie) sur « Les nouvelles ruralités à l’horizon 2030 ».
  2. Thomas HERITIER, architecte conseil au CAUE (Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement) de Saône et Loire, avec un regard d’architecte, de paysagiste et d’urbaniste.
  3. Pierre TETARD, ancien directeur de l’Association des Maires de Saône et Loire.

A lire : les actes de l'Université Rurale du Brionnais autour de "La réforme des collectivités territoriales" qui s'est déroulée le 21 janvier à Iguerande

La réforme des collectivités territoriales

La Suppression des conseils généraux et des départements ? Fusion de communes, de cantons et de communautés de communes ? Création des conseillers territoriaux ? Etc...

Les Foyers Ruraux du Charolais Brionnais ont organisé cette soirée d’échange et de débat pour :

  • Comprendre le projet de cette réforme, sa logique.
  • Identifier les enjeux, pour la démocratie, pour les territoires et leurs collectivités, pour les associations, pour les citoyensGeorges GONTCHAROFF : journaliste, cofondateur de l’ADELS (Association pour la Démocratie et l’Education Locale et Sociale), spécialiste de toutes les questions concernant la démocratie locale. Il est un des principaux observateurs des débats parlementaires et citoyens autour de la réforme des collectivités territoriales.
Les intervenants :

Pierre TETARD : ancien directeur de l’Association des Maires de Saône et Loire.

La soirée a été animée par Claude BRETTE, docteur en sciences de l’Éducation et militant du mouvement des Universités Rurales.

affiche

 

Le thème de Colegram retenu pour cette année 2015-16 : le conte traditionnel

Colegram, c'est quoi ?

Les Foyers Ruraux du Charolais Brionnais, regroupés en Foyer Rural de Grand Secteur, ont la volonté de rassembler des associations et des écoles autour d’un projet commun : Colegram

Colegram, c'est :

  • un collectif rassemblant les écoles et les foyers ruraux du Charolais Brionnais
  • un projet éducatif et culturel fédérateur
  • une mutualisation des moyens et des compétences

Cette action existe depuis plus d’une vingtaine d’années.

Elle permet de fédérer de nombreuses classes de la région (de 15 à 30 selon les projets) et les foyers du secteur, autour d’un même projet.

Tous les ans, un thème de travail est défini collectivement.

Chaque enseignant l’exploite à sa manière, en fonction de l’âge des élèves et dans le cadre de son projet d’école. Les travaux sont ensuite mis en commun en fin d’année scolaire sous des formes diverses : expositions, projections audiovisuelles, rencontres, fête, etc.

De nombreux thèmes ont déjà été abordés :

les déchets, l’eau, les cerfs-volants, la flore sauvage, le patrimoine local, les contes, la création d’épouvantails, les arts plastiques, « la Nuit », Cinémage, le cirque, la musique (chorale)...

Colegram, un solide réseau

Celui-ci est constitué d’enseignants, de responsables associatifs (Foyers Ruraux) et d’autres partenaires tels ESPACE, la Mutualité Sociale Agricole, ou des associations locales spécialisées dans différents domaines.

Le thème de 2011

"Son et mouvement"

Le collectif Colegram a rassemblé 17 écoles du territoire (700 enfants) et les Foyers ruraux du Brionnais autour de la thématique « Son et Mouvement » avec comme titre Mouv Mouv Tintam’art et Colegram.

Le projet Colegram initie les plus petits à l’art, les sort de leur univers scolaire et les ouvre au monde extérieur. Imaginaire. Le thème 2011 « Son et mouvement » a obligé les jeunes à faire preuve d’imagination et d’habileté manuelle.

Toute la semaine, du 16 au 22 mai, les différentes écoles sont venues visiter l’exposition. Le week-end, les parents et les visiteurs extérieurs sont venus en famille admirer les œuvres pleines d’imagination de leurs enfants.

On regarde et on touche aussi

C’est un grand bonheur pour les enfants auxquels on répète souvent inlassablement lors d’une visite au musée « On regarde mais on ne touche pas ! ». Ici, il fallait absolument toucher les objets… Cette exposition interactive donnait en effet à voir, à toucher et bien évidemment à entendre.

Et les enfants s’en sont donnés à cœur joie : des moulins à vent aux couleurs pétantes, en passant par l’arbre à sons et le maracacier, les toupies magiques, des machines en forme de fleurs sur lequel il faut appuyer, tourner pour obtenir des sons. Un pur bonheur pour les petits et les grands.

Animations autour des structures musicales géantes d’Etienne Favre

Le thème de 2010

En 2010, le collectif a travaillé autour des "Drôles de personnages".

Plus de 600 enfants ont participé au projet. Un travail où chaque école a imaginé et créée ses propres personnages. Une démarche qui a pour objectif de sensibiliser les enfants aux arts plastiques et de développer leur créativité à partir de matières et techniques variées : agencement d’éléments naturels, de produits recyclés, création en papier mâché, terre, etc..., sous diverses formes artistiques : sculptures volumineuses, mobiles, épouvantails...

A partir du thème choisi en début d’année, les élèves, accompagnés par leurs professeurs, ont produit des œuvres individuelles ou collectives toutes aussi originales les unes que les autres.

Grâce à un partenariat avec l’association « Regard sur l’Art » et la municipalité de Marcigny, ces drôles de personnages ont élu domicile dans le jardin public et la tonnelle des jardiniers. Le temps d’un weekend, l’exposition des enfants est alors ouverte au public pour le plus grand plaisir des yeux !

Durant une semaine, les écoles sont venues visiter l'exposition pour découvrir le travail fait par chacune des classes. Quelques unes ont également profité de l’occasion pour visiter les musées de Marcigny.

Lors de l’inauguration, chaque classe participante a été récompensée par un jury composé de plusieurs membres amateurs et professionnels en arts plastiques. Un prix spécifique a récompensé certaines œuvres qui ont alors été exposées à Marcigny, dans la cour d'honneur de l'école publique, lors de la 5ème biennale d’art contemporain organisée par l'association « Regard sur l’Art ». Toutes les œuvres des enfants ont figuré également dans le catalogue de l’exposition.

Le thème 2009

Pour l'année 2009, le collectif a choisi de travailler autour de la mosaïque.

Pour marquer le thème central de cette édition, Colegram a pris le nom d' "Amusaïc".

Pour débuter ce projet, le collectif a fait appel à Jean-Pierre Cardinaux, un artiste mosaïste suisse, installé à Oyé. Le temps d’une matinée, les enseignants ont pu ainsi bénéficier de ses connaissances en histoire de l’art et de ses savoir-faire en mosaïque afin de découvrir les différentes techniques existantes et l’éventail des possibilités que celle-ci peut offrir.

Cette séance a permis aux enseignants de déterminer le projet qu’ils souhaitaient développer au sein de leur classe ( projet collectif, individuel, plat, en volume, avec des matériaux naturels, de récupération, …).

Avec l'aide de l'artiste et le soutient des foyers ruraux du Charolais Brionnais, les enseignants ont su laisser les enfants s'exprimer de divers manières à travers cette technique.

Au final, toutes les œuvres ont été exposées en juin à Oyé.

Les classes qui ont participé au projet ont exposé leurs oeuvres à ExpOyé chez l'artiste Jean Pierre Cardinaux. Les élèves ont visité l'exposition durant la semaine du 15 au 19 JUIN pour ensuite l'ouvrir au public durant un weekend.

qualité et variété des projets au rendez-vous !

Faire travailler, sur un thème commun, plus de vingt classes éparpillées sur le territoire et monter un évènement artistique et culturel de cette qualité, restera un temps fort dans la mémoire des enfants. Cette "mosaïque de mosaïques" a regroupé d'intéressantes oeuvres individuelles mais également des oeuvres collectives. Ces projets collectifs, qui font davantage appel à la collaboration dans la réalisation, ont su impressionner les visiteurs. Pour beaucoup d'oeuvres, l'usage et l'agencement de matériaux non conventionnels ont donné une force supplémentaire. Les thèmes abordés étaient multiples, favorisant ainsi la créativité des enfants. Le public a pu ainsi découvrir une cinquantaine de merveilles exposées dans un lieu magique.

Merci encore à toutes les personnes qui ont permis la réalisation de ce projet haut en couleurs !

Des exemples de projets déjà réalisés

En 2007, le thème choisi était le bois.

15 écoles ont participé au projet

Elles ont fait la connaissance et l’apprentissage du bois grâce à une visite de la galerie européenne du bois de Dompierre les Ormes. Les enfants ont découvert les essences de bois et des différentes formes et utilisations possibles au quotidien.

Cette approche a alors inspiré les enseignants et les enfants pour la conception d’une exposition présentée au mois de juin à Semur en Brionnais.

Celle-ci prenait la forme d’un parcours constitué de cabanes en bois présentant les diverses thématiques abordées par les enfants autour de cette matière : l’écologie, la forêt, la sculpture, la récupération, des tableaux fait à partir de copeaux de crayon de couleurs, etc.

Des professionnels étaient également présents afin de faire découvrir les métiers du bois.

En 2008, le collectif a travaillé sur le thème de l’Air.

L’objectif était de sensibiliser les enfants sur ce thème à travers la construction de Cerfs-volants et d’organiser un grand rassemblement de cerf-volistes.

Ainsi, une vingtaine de classes ont participé au projet avec la confection d’un cerf-volant par enfant. En amont, les professeurs d’école ont suivi une formation pour apprendre la conception d’un cerf-volant  et acquérir quelques connaissances sur l’aérologie afin de le transmettre aux enfants.

Au final, un rassemblement de cerfs-volants a été réalisé le samedi 7 juin en présence de l’association « les chatouilleurs d’anges » qui ont fait des démonstrations de grands cerf-volants.

Hélas la pluie a été présente, mais cela n’a pas empêché les enfants très motivés de venir au rendez-vous. Ainsi une centaine d’enfants et leurs parents sont venus s’essayer à l’art du Cerf-volant avec beaucoup de plaisir.

 

Patrimoine
Collection Michel Bouillot