Une communauté spontanée

En 2009 est sorti un jeu vidéo pour lequel tous les joueurs pouvaient créer des objets et les échanger, intégrer des objets créés par d’autres joueurs dans le monde dans leur propre jeu. N’importe qui pouvait ainsi avoir un lien avec une autre personne située à l’autre bout du monde. Le fait de pouvoir créer des objets, les donner à voir à d’autres joueurs, en discuter, recevoir des demandes de création créait des liens uniques entre les joueurs. Certains créateurs créaient de vraies œuvres d’art.

Le forum comme levier de croissance des communautés

Ce que ce jeu apportait de neuf, c’était le forum de ses communautés, lequel devenait très encombré quand le monde entier devait se plonger dans le moyen de résoudre le bug arrivé avec la nouvelle mise à jour. Il fallait traduire des pages d’explications techniques en anglais pour pouvoir continuer une partie commencée juste avant le bug.

Puis le forum off a évolué, et les joueurs se sont mis à faire des concours sur la base du jeu, ensuite ils se sont mis à parler de leurs goûts musicaux, à faire découvrir des séries et des livres aux autres joueurs, à faire des jeux d’écriture. Tout le monde a fini par se retrouver tous les soirs comme une vraie bande de copains.

En partant d’un plaisir gardé dans le jardin secret, car cela ferait puéril de parler de ses goûts en matière de jeux-vidéo à son entourage, une communauté secrète s’est rassemblée pour en parler à loisir à l’abri d’un site connu d’elle seule, chacun caché derrière un pseudonyme anonyme, utilisant des termes étranges dont le seul n’était connu que d’eux-seuls.

Des communautés autour d’une passion

Cette communauté était fondée sur quelque chose que tout le monde partageait : non pas des heures, mais des centaines d’heures à jouer au même jeu. Au départ, il était question d’échanger des astuces et de résoudre les difficultés rencontrées dans le jeu, puis le forum amenait les gens à parler de tout autre chose et au fil des messages, la personnalité de chacun des joueurs transpirait.

En réalisant des tâches pour épater la galerie, les joueurs acquièrent des compétences qui sont utiles professionnellement ainsi que quelques bases en informatique, comme mettre un lien vers une image stockée sur un site, envoyer un objet numérique via un site, écrire un blog illustré de captures d’écran.

Certains joueurs étaient connus dans le monde entier par cette communauté autour de ce jeu spécifique pour avoir réalisé des objets numériques qui contournaient une restriction de l’objet officiel du jeu, ou pour avoir créé de très beaux objets numériques que tous les joueurs voulaient avoir ensuite dans leur jeu.

Certaines créations étaient des objets si beaux qu’il aurait suffi pour leur créateur de les présenter pour être embauché dans un studio de jeux vidéo, démontrant une maîtrise parfaite des techniques de création numérique chez des adolescents ou jeunes adultes.

Ne serait-ce que le simple fait de mettre en place un site, mettre des objets en téléchargement, filtrer les commentaires. Cela, pratiquement tous les joueurs savent le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *